The Division – Le test

The Division est le nouveau bloc buster de chez ubiSoft.

l’histoire est simple, elle commence à la suite d’une attaque bactériologique, et c’est à votre équipe de remettre les choses en ordre.
Mais avant d’en arriver là, il faut déjà installer le jeu et c’est déjà une épreuve de 36 Go à télécharger par l’intermédiaire de Uplay.
autant dire que j’aurais préféré Steam…

sur la 1ere version avant le 1er patch, il est arrivé des problèmes vidéos avec un écran noir et aucune possibilité d’interagir.
ce problème a en parti été résolu depuis. Il peu aussi arriver que le serveur ne réponde pas, étrangement avec une relance de l’application ça passe….

the division 000_01

mais une fois ces petites désagréments passé il est temps de jouer.
1 démarrage et la 1ere cinématique nous emmène directement dans l’histoire. les bases sont posées.
l’histoire semble bien construite avec cette touche Tom Clancy qui me rappel certains épisodes de Call Of en moins linéaire.the division 000_05

Nous y voilà. création de personnage, quelques missions faciles pour le training et au bout d’une 1/2 heure de jeu, nous voici enfin
envoyé dans la dure réalité du jeu : une vrai cinématique avec l’appel vers le début des problèmes.the division 000_03

c’est alors par petite touche que le jeu et la mécanique de celui ci s’installe pour ne pas faire peur au joueur. car le travail
sur l’équipement du personnage et ses possibilités sont vraiment riches et bien pensée.
l’évolution de l’équipement avec mod , booster de compétences, et gamme de matériel. On en est pas encore comparer son matériel comme dans diablo III mais l’idée est intéressantes.

the division 000_09

Pour gérer tout ça, nous avons à disposition un poste de commandement, qui peut au fil des missions évoluer en fonction de vos priorités.
Le craft est aussi une option possible avec le recyclage des armes non utilisées.

Coté graphique et effet de jeu, ce qui est très bien reproduit, ce sont ces effet visuels sur les perturbations environnementales, tel que les flashbang, les contre-jour et autre aléa climatique.
Coté gameplay, toutes les actions possibles sont indiqués sur l’environnement sans que cela vienne perturber l’action.
donc fini de tenter vainement de grimper sur un camion si l’indicateur n’est pas présent. the division 000_07

l’un des seul défaut est que l’on passe son temps à courir d’une mission à l’autre sans trouver grande résistance en chemin.

the division 000_10

durée de vie : potentiellement 20 heures pour l’histoire principale. ( dans la réalité en prenant sont temps, j’ai mis 23h)
Il ne reste que les missions secondaires et la dark zone à explorer

Coté graphique : très riche, beau visuellement mais malgré tout fluide sur ma machine assez ancienne.

the division 000_04

Mon avis est que « the division » est une très belle réussite de UbiSoft, avec beaucoup de potentiel mais à surveiller coté durée de vie et de l’investissement des joueurs sur les parties pvp.

Laisser un commentaire