Elite Dangerous, la renaissance du commander

ça y est , nous y sommes, après de nombreuses heures de travail, des alpha, beta et autre Gamma, Elite Dangerous sortira ce 16 Décembre 2014.

Frontier developpement fait renaitre un des titres les plus célèbres du monde des jeux vidéo : Elite.
Pour rappel ce jeu créé en 1984 est le 1er jeux en 3D fil de fer et de simulation Spatiale et probablement le 1er open world.

[Wikipédia] Le jeu prend place dans un univers composé d’un grand nombre de planètes et stations spatiales. Le joueur incarne un commerçant équipé d’un cargo armé. Le joueur a toute latitude de pratiquer un commerce légal ou illégal, tout en sachant que chaque planète et station a ses propres lois sur le sujet. Un commerce illégal est parfois plus lucratif, mais fait prendre des risques au joueur, qui devra alors affronter forces de police et pirates intéressés par sa cargaison. Le commerce légal, quant à lui, demande plus de trajets et une étude plus approfondie de l’approvisionnement en bien de première nécessité, équipement, etc. de chaque station et planète. Chaque marchandise et arme a son propre encombrement, ce qui demande un effort de gestion au joueur.

Capture d'écran 2014-12-10 19.22.08

J’avoue que l’usage de Wikipédia pour annoncer le sujet de base était plus simple. Mais qu’en est t’il de cette renaissance du jeu 30 ans plus tard ?!
Pour faire simple c’est une tuerie, le jeu est graphiquement superbe, et très immersif avec un oculus et un hotas. la reprise du titre à été bien pensé et de nombreuses amélioration ont été apporté au titre tout en gardant la mécanique qui a fait ses preuves.

elite

Mais Elite Dangerous est un jeu qui demande de longues heures pour une bonne maitrise. oubliez ces jeux que vous finirez en 15 heures, Elite n’ayant pas de fin, ni de limite, seul vos choix délimiterons vos chances de réussites ou de retour à la case départ.
car dans Elite Dangerous, la destruction et les respawn coutent 5% du prix de votre vaisseau ( au delà du vaisseau de base ) et de fait attention à la banqueroute lors d’un trajet un peu hasardeux ou d’une séance de piraterie.

Car dans Elite Dangerous, rien n’est simple, entre vos niveaux de reconnaissances dans les différentes factions de la galaxie, les voies commerciales, les interceptions en FTL par les pirates et j’en passe… comme prendre une amende pour ne pas s’être garé au bon endroit dans le spatioport.

Dans tous les cas, cette open world est vaste, très vaste : 400 milliards de systèmes stellaires. sachant que l’exploration paye, il n’y a plus qu’a.elite

Mon expérience de jeux :

Après avoir mangé des heures et des heures de Beta, voilà comment ça se passe :
vous allez commencer avec un vaisseau gracieusement prêté ( probablement le garage du coin ) et vous allez pouvoir naviguer pas trop loin avec l’équivalent de cette twingo de l’espace : une charge utile de 4tonnes, 2 lasers, maniable pour vous garer dans les spatioports, sans y laisser un part choc. j’avoue c’est limite l’idéal sauf le manque de tonnage. Puis après quelques petites livraisons dans la galaxie et si vous avez survécu aux attaques de pirates, vous vous lancerez à votre tour soit dans la piraterie avec une petite merveille ( viper MK III ) pour dézinguer mais au tonnage limité, soit investir dans le kango de l’espace ( le Hauler – 8Tonnes, 1 laser, et rien dans le sac ) mais avec un peu d’expérience, il deviendra votre plus fidèle destrier.
à noter au passage que le nom du Viper viens de Battlestar Galactica

le but ultime pour certains joueurs étant d’arriver à obtenir le Cobra MKIII ou encore plus loin avec les semi remorques de l’espace aussi volumineux que dangereux. ( ma twingo de l’espace s’étant fait aplatir en moins de 20 secondes ).
Elite
La piraterie:

Comme le disent certains, c’est mal. Et encore plus quand vous la subissez, et c’est là que le problème se pose. Parfois vous aurez l’occasion de pouvoir faire de beaux trajets avec pleins de crédits à la clé, mais comme souvent, il y a toujours un pirate qui vous attends 2 systèmes plus loin… alors il ne vous reste que 2,5 choix : combattre, fuir, ou esquiver les tentatives d’interceptions ( assez complexe ) sachant que l’interception faite, le moteur FTL doit refroidir et cette minute est parfois interminable… donc comme souvent, la meilleure défense reste l’attaque le temps d’éviter de prendre de trop gros dégâts, voir pire : destruction du vaisseau ( donc repayer ) et perte de la cargaison ( donc amende ). alors que l’attaque d’un pirate pourra toujours vous rapporter quelques crédits, voir laisser le temps aux forces de police pour débarquer.

Elite, nous pourrions en parler pendant des heures ( comme nous avons pu le faire avec Paul Cuisset, le père de flashback et grand fan de Elite ) mais, le mieux reste encore d’acheter ce titre et de se faire plaisir.

Capture d'écran 2014-12-10 19.22.17

La préview du jeu

Laisser un commentaire